Marché, Bourse, Market

La crise est la et n’en fini plus.
Le mois dernier, on parlait meme de continuité de cette crise pour au moins 5 ans supplémentaires. Le citoyen encaisse une situation crée de toute pièce par les gouvernants, les agences de notations, les banquiers et  les fonds spéculatifs, les paradis fiscaux. Sont tous aussi fautifs, les hommes de pouvoir qui avaient la possibilité d’agir mais qui n’ont rien fait.

Le monde de la finance nous a emmené dans ce chaos ou finalement les innocents paient les réparations des jouets cassés de ces apprentis sorciers. Croyez le ou non, mais ils sont pour la plupart encore la. Voici donc les Péchés capitaux du monde de la Finance ;

Les paradis fiscaux ; le G20 avait promis en 2009 de s’en occuper. Tax Justice Network a estimé l’évasion fiscale à 25.000 milliards d’Euros. Warren Buffet payait moins d’impôts que sa secrétaire à titre d’exemple. Ou encore Total qui ne versait rien en France sous prétexte d’une activité nationale déficitaire.

Les agences de notation ; elles brassent des milliards de dollars en prestation de services et pourtant elles n’avaient pas alerté leurs clients sur les subprimes. Elles avaient aussi donné la meme note aux bons du trésor Grec qu’aux bonds Allemands.

Les produits dérivés ; Plus de 700.000 milliards de dollars selon la banque des règlements internationaux, soit 13 fois le PIB mondial.

La taille des Banques : Elles sont si colossales que les dirigeants pour la plupart, ne savent et comprennent pas ce que leurs traders font. Qui ont conduit encore récemment a des scandales d’envergure.

L’absence de séparation entre la banque de crédit et la banque d’affaire ; Les américains s’y refusent. La France et l’Angleterre y pensent mais sans réglementation contraignante sur le sujet

Les Hedges funds ; ces fonds spéculatifs échappent à toute réglementation. Ils sont à l’origine, conçus pour couvrir les risques liés aux emprunts

Le trading automatisé haute fréquence ; on estime à plus de la moitiés les ordres passés par les ordinateurs. Dans  le cas des hautes fréquences, 90 % des ordres sont soldés 7 secondes apres l’émission, 60% apres 1 seconde. Cetrains algorithmes permettent la détection des ordres des gros institutionnels et passent les ordres quelques micro secondes avant eux.

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

serial rss