A la croisée des chemins #MDG2013

Cette fois nous y sommes !

Pas de doute la croisée des chemins ; c’est maintenant. Au vu de la tentative d’unilatéralisme de Rajoelina, le blocage imposé par le gouvernement, la résistance des candidats a se soustraire de leurs fonctions et a la CI qui soutient puis ne soutien plus, tous ces actes demontrent clairement que Le processus de sortie de crise doit prendre une direction maintenant. Alors laquelle me direz vous ? On peut très bien revenir en arrière en recommencant les manœuvres unilatérales de Rajoelina qui lui avait plutôt bien réussi. Je rappelle aux détracteurs de l’époque, qui avaient dit qu’il ne tiendra pas 1 mois… Mais on peut, peut être, entrevoir la sortie si le soutien vient derrière le PM qui contrairement au début de son mandat, a décidé de sortir les gants de boxe.
Pour y parvenir, il faudra que les acteurs politiques et la CI lui apporte un peu de soutien, pas forcément en le suivant avec des banderoles, mais simplement continuant l’action qui les a amené la; le financement d’un processus électoral pour les uns, et la conquête d’un mandat électoral pour les autres. Ceux qui ne sont pas dans cette catégorie, ne sont la que pour de l’anti démocratie et ne cherchent finalement qu à gratter quelques miettes qui pourraient tomber des biens mal acquis de certains.

La Communauté Internationale (CI)
Peut être est il temps maintenant de remettre certaines pendules a l’heure. On ne peut pas comme disent certains Haut placés du Quai D Orsay, s’en foutre de ce qui se passe a Madagascar ; en priorisant une action sur le Sahel. Quai-d-Orsay_pics_390Quand on se veut une grande nation, on ne peut se désaisir de cette responsabilité de mener une action d’envergure pour atteindre les objectifs du millénaire dont les plus basics sont le droit à l’éducation et à la santé. Laisser Madagascar s’enfoncer plus encore sous prétexte que ses camarades du jeu diplomatique ne veulent pas jouer selon les régles qui sont les siennes est inacceptable. Cette réaction puérile de tourner le dos et dire je ne joue plus est indigne des grandes nations.

L’histoire a toujours raison
Ces années de crise a répétition ont eu pour conséquence de voir un système éducatif tomber dans les abimes. Ces oubliés les enfants sont adultes maintenant et le faible niveau d’éducation permet à ces hommes sans scrupule d’user et d’abuser de leur savoir pour manœuvrer comme bon leur semble. Ces premières victimes d’une époque Ratsiraka, sont la génération des hommes et des femmes qui n’ont su transmettre ce que le patrimoine historique et culturel malgache leur avait légué. La faute a ce faible niveau d’éducation de base qui permet sa propre réflexion et surtout qui est garant de son propre libre arbitre.EPPikianja Mais l’histoire a toujours raison. Les révolutions ont la plupart du temps conduit a des renversements qui ont servi de socles solides à de nouvelles constructions. L’heure a sonné. Ce n’est pas une révolution qu’on attend mais un réveil des consciences afin que de nouveaux hommes fassent la démarche d’accompagner ceux qui peuvent mener le pays vers ce qu’il mérite vraiment.

A bon entendeur.

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

serial rss