Une bouteille a la mer #MDG2013

Je fini par croire tout ce qu’il se dit dans la rue, dans la presse et sur les médias (sociaux ou pas).
Serais je devenu fou aussi ? HALLUCINATIONS collective, tout ramène a une réflexion de non sens sur ce qui est en train de se produire. Il n’y en a plus un de sensé ?
Au secours…

ff4dc981Je pense que cette bouteille a la mer lancé par les victimes issus des régimes socialo-communiste de l’époque Ratsiraka a du se perdre dans ces courants qui ramènent les détritus au milieu des océans. Ces zones à des milliers de km de toutes vies rassemblent ce que l’homme a laissé derrière lui, du moins ce qui ne peut se détruire avec le temps. Il semblerait que le temps n’ai pas joué son rôle de laver, purifier et guérir des maux les plus tenaces. Cette bouteille et son message continue de tanguer au gré des vagues, sans jamais réellement prendre une direction lui permettant de sortir de ce néant. Cette immobilité renvoie le malheur malgache vers à son seul et unique destin ; celui de s’en sortir tout seul.

Cette version imagée de la situation rappelle pourtant une profonde vérité ou le malgache se cherche toujours quelqu’un pour réaliser quelque chose. Comme si une caution été recherchée pour pourvoir remettre une responsabilité sur une personne, une situation. Une porte de sortie qui au cas ou l’échec serait au RDV, un coupable autre que soi peut être trouvé immédiatement. Cela n’amène évidemment pas de résultats très positifs dans la mesure le sort de Madagascar, qui est entre nos mains, est soumis a une inaction stérile dont les conséquences sont lourdes pour la population.

S’en sortir tout seul ne veut pas dire, comme le pense certains, a prendre les armes et imposer son point de vu a ceux qui sont rebelles. Il signifie qu’il faut respecter cette autorité moral au dessus de nos tetes afin d’agir sans forcément immédiatement imposer la paternité de l’action et manœuvrer pour faire en sorte de rester en position dominante. Cette action ne peut se faire qu’avec l’adhésion d’autres personnes unies par le seul dessein de trouver une issue au dilemme. Ces hommes existent. Qu’ils se manifestent pour mettre chacun sa pierre a l’édifice, pour faire un pas (le premier) afin de sortir de l’immobilité.
Des actions comme celles la, ne sont ébranlantes que de l’intérieur. Des lors qu’un individu cherche a s’imposer aux autres, la nature humaine reprendra le dessus pour désunir l’action.

Une autre bouteille a la mer…

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

serial rss