La CHINAFRICA

Un économiste a dit récemment que la chine a vendu au monde entier pendant les 20 dernières années et que leur économie s’est transformée au point que maintenant, elle commencera a acheter pour les 20 prochaines. Effectivement, les couts du travail commence a se faire ressentir et de nombreuses entreprises ne sont finalement plus tellement motivées de poursuivre leurs développement. Cela se traduit par de nouvelles délocalisations vers des zones plus pauvres de la chine, mais surtout vers les pays émergents asiatiques, comme la Corée, le Vietnam, la Thaïlande … Ces pays observent déjà de très forts taux de croissance, mais ont surtout les meilleurs perspectives d’avenir en terme de développement de la zone.

Mais la Chine est bien plus maline que tout le monde. Ils ont anticipé à l’échelle de plusieurs générations et favorisent une grâce à une politique d’expatriation, les investissements et déplacements en masse vers de nouvelles contrées. Depuis quelques années, on constate en Afrique une forte présence des chinois, et Madagascar n’échappe pas à cette règle, mais à bien moindre échelle.

Il y a depuis le printemps Arabe, un intérêt tout particulier de la communauté international à se mêler des aux affaires africaines, alors que traditionnellement l’UA se charge de ça sans vraiment que personne d’autre s’y intéresse, ni pour les droits de l’homme, ni pour des raisons humanitaires, ni pour du développement. Tout cela n’était sans compter que la Crise Mondiale ayant rendu malade les vielles économies occidentales. Si la croissance n’existe plus dans leur pays alors il faut rechercher ailleurs cette richesse… ne jamais laisser tous ses œufs dans le meme panier !

Si dans les années précédentes, on pouvait considérer l’influence de la France sur l’Afrique, au travers ses réseaux, fruits d’une très longue histoire et vie commune ; des colonies jusqu’à la FranceAfrique. N’en déplaise au Président Francois Hollande, la France ne peut effacer son histoire, ni les pays concernés du reste. C’est vrai ; il y a la France et il y a l’Afrique. Mais la FranceAfrique est et restera dans les relations diplomatiques. intimement liées par la dureté de certains événements cruels, comme la générosité de ses contributions. Mais d’autres pays ne l’entendent plus de cette oreille et n’hésitent plus a marcher sur des plates bandes du voisin. Les USA plutôt distants dans le règlement des conflits africains se sont mêlés récemment d’affaires qui en général ne les concernaient pas. En général, plus focalisés sur la régulation des flux de pétrole, ils ne s’étaient jamais trop investi ouvertement dans une présence visible pour régler des confits africains. Ils laissaient le soin à des manœuvres plus sous marin de leurs services secrets en préparation à l’arrivée de leur force de frappe économique, les entreprises !Mali

Maintenant, la menace est bien plus visible. La Chine, qui aura le statut sous peu de 1ere économie mondiale, se positionne de manière effrontée sur le seul continent capable dans les prochaines décennies d’avoir un taux de croissance a 2 chiffres. La lenteur et le mode opératoire français n’est pas de leur gout , d’ou l’implication ostentatoire dans les milieux diplomatiques mais aussi dans le positionnement de force de frappe militaire.
Le président Hollande n’a pas trainé dans sa prise de position sur le Mali. Curieusement, il utilise les meme arguments qui ont justifié le départ des troupes française d’Afghanistan, que pour justifier leur implication dans le conflit Malien.

Quels sont les enjeux ?
Réponse dans le document ci apres :

China In Africa

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

serial rss