Enfin une sage décision

Enfin une sage décision

Il était temps. Notre président de la transition a t il muri, pour prendre sa décision contre andrytous les conseils de ses proches qui le poussait à aller à la course à la magistrature suprême. A l’exception de son épouse Mialy et du prétendant à la succession le VPDAT Hajo, personne n’osait imaginer qu’il ne se présente pas. Cette réflexion court terme n’est justifiée que pour une question de survie. Il est évident que les excès observés dans l’exercice du pouvoir dans cette transition risque de ne pas passer sous silence dans le prochain mandat.

L’analyse de cet acte démontre quand meme une allégeance avouée à la communauté Internationale et sa feuille de route.

La Communauté internationale a tenu une position ferme depuis le début et finalement la pression appliquée a eu raison de l’entêtement d’un seul homme fasse au reste du monde. Il faut noter que finalement les seules réunions avec la CI qui ont abouties sont celles qui n’étaient pas préparées. Tout ce qui était grand sommet n’a été que séjours-tourismes au frais de la princesse. On peut comprendre finalement sa décision fasse a une telle pression, mais 2 interrogations demeurent ;

Quelles sont les garanties qu’il a obtenu lors du dernier meeting de la SADC ?
Que va t il se passer maintenant ?

On ne peut répondre que par des suppositions à ces questions. Ainsi, il aurait obtenu une garantie de soutien que rien ne lui arriverait si son candidat n’était pas élu. Amnesty, coup d’éponge sur cette période, comme sur les précédentes… Evidemment aucun gel des ses avoirs, ainsi que ceux de ses proches ?? Le soutien financier pour la tenue d’élection dans les meilleurs conditions, ses conditions ?? La garantie du non retour de l’ancien président est certainement celle qui a le plus de poids.

La situation est plutôt intéressante. On pourra voir qui sont ses réels amis, prêt a le soutenir dans le meilleurs et surtout maintenant pour le pire. Nous pouvons parier que les soldes des vestes TGV battront leur plein à Antananarivo et ailleurs dans les prochaines semaines. Ces relations d’amitiés dictées par le statut alimentaire risquent de tomber très rapidement. Mais d’un autre coté, ceux qui sont détenteurs des vrais moyens financiers issus de cette période risquent de faire défection à leur suzerain pour apporter leur soutien a d’autres prétendants au pouvoir.

La tenue des affaires jusqu’à la date du scrutin ; Il sera a la barre. De façon unilatérale, plus question de bicéphalisme. Cependant, il ne pourra supprime comme il le souhaitait le PM Beriziky au profit d’un PM Militaire. Son allégeance à la feuille de route ne permet plus ce genre de manœuvre. Et encore. Ce n’est pas la première fois qu’il revient sur des déclarations ou des actes signés. Le risque maintenant est que la tenue des élections soient suspendus à des moyens financiers venant du gouvernement. La seule garantie vient encore une fois de la part de la CI qui devra mettre et vite les moyens de sa politique. Il nous faut une vrai transparence afin de pouvoir tenir un vrai scrutin qui ne sera pas disputé par les forces en présence.

Maintenant, il sera très amusant de voir sortir les loups des bois, mais surtout de voir les alliances avec les acteurs politiques et économiques du pays…

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

serial rss