Un PM pour #Madagascar ?

Mon dernier billet concernait le PM, et la difficulté de trouver un nom dans ce contexte compliqué.

En effet, Hery Rajaonarimampianina s’est un peu perdu entre l’étau de ses proches conseillers qui l’isolent de la réalité et les fausses flatteries de la CI qui lui conseille l’indépendance, et le tartine de “tu es le plus beau le plus fort, … , on est tous derrière toi… “. Le constat est simple ; tout comme les autres opposants à Andry Rajoelina dans le passé, il a sous-estimé l’influence de ce dernier dans le paysage politique malgache.

La question du jour est :

Comment peut on etre président de la république, investi de tous les pouvoirs, reconnu par la communauté internationale, et etre incapable de former un gouvernement ?

hery_rajaonarimampianina_8Légitimité : une fois encore, on revient à la légitimité des urnes. Difficile de faire croire qu’on a été élu par le peuple quand on a une population de 22 Millions d’habitant d’où on tire  une liste de 8 millions d’électeurs, que 50 % d’abstention nous donne environ 4 millions de votants et quand seulement 50 % des suffrages vous sont favorables. soit 2 millions de personne (et encore). Ce qui représente moins de 10 % de la population !?!

Les opposants ne sont pas mieux lotis, mais ils ont recours au potentiel de voix de la majorité silencieuse qui comme par magie se trouvent toujours dans le camps de l’opposition.

Les conseillers : Ce président n’a pas fait exception ! Son entourage direct a rapidement mis un écran protecteur qui l’a isolé du monde réel. solofoCette auto défense n’a qu’un seul but, préserver son influence  en masquant son incompétence dans des domaines précis. Ils sont tous les amis, la famille, les collaborateurs de la 1ere heure à qui le président a une dette morale et souvent financière. Or ces dettes sont à l’origine de la selection d’éléments qui ne correspondent pas au profil du poste, mais à la compatibilité relationnelle avec la cour du Président.

La communauté Internationale : Je vous conseille d’écouter le post de Mamane qui caricature la CI dans la Cour de récré. La CI est en grande partie responsable de cette non décision du président. La pression d’un coté pour les déblocages des fonds nécessaires à la reconstruction, et la compatibilité avec des éléments de leur choix.france-paris-quai-d-orsay-1-4-2-c936f Pour le cas présent, une fausse lecture de la réalité a induit en erreur le président. Celle ci l’a orienté dans la certitude qu’il était le tout puissant de cette ile. Or, ce crédule, en toute bonne fois, s’est retrouvé incapable d’obtenir une majorité pour conforter ses décisions.

La réconciliation : Les frères ennemis se font toujours la gueule. Cela sera ainsi encore pendant des lustres. Les trahisons seront monnaies courantes. Cependant, les soit-disant sages devraient remettre un peu de bon sens dans les divergences de point de vue des camps en conflits. Il est peut être temps de penser INTERET GENERAL plutôt que course aux sièges. Il est peut être temps aussi de rappeler les élites à partager le débat afin de mettre sur la touche ceux qui sont incapables d’assumer par leur propres carences. Il est peut être temps, enfin, de penser à l’avenir non pas du pays, mais du peuple !

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

serial rss