Jour J #MDG2013

Jour J

Il ne s’agit pas du jour de l’election présidentiel mais du début de campagne du 2e tour et des législatives.
L’environnement laisse penser que tout est fin prêt pour sortir de cette crise. Les 2 candidats et leur nouveau staff de campagne sont prêts à battre campagne et la campagne pour les 20 jours qui viennent. La CENIT semble confiante pour l’acheminement et le retrait des équipements des scrutins. Les bailleurs de fonds, la CI sont les seuls a donner des signes d’inquietudes, quand on voit les déclarations de Francois Goldblatt, Ambassadeur de France, qui semble vouloir se persuader d’une élection crédible et apaisée.
Pourtant le ciel ne semble pas au beau fixe, a voir la grisaille matinale et les orages qui grondent des 3 heures de l’âpres midi. Le climat politique n’est pas ce qu’on peut appeler apaisé ! Les manipulations que tente de faire l’équipe en place ANR et consort relève de stratégie à plusieurs coups. Ils sont en général l’apanage des grands calculateurs. Or ceux qui tentent ces manœuvres réfléchissent au jour le jour et ces plans moyens termes requièrent une longue préparation et surtout beaucoup de finesse.
1er exemple : Le changement des chefs de région par des militaires à quelques encablures du scrutins n’est pas la pour assurer la neutralité des campagnes de propagande comme le dit Omer Beriziky, le PM, ni pour orienter les électeurs vers un candidat favorable au régime en place. Ils sont la pour s’assurer la continuité de ce régime de transition dans le cas d’un dérapage du processus électoral.
2e exemple : Le changement des Chefs de corps ! Le MFA a pris tout son temps pour mener à bien une selection de Jeunes officiers. Depuis 4 mois, il a reçu en audience tous les prétendants et son choix n’a pu être validé qu’avec l’accord d’ANR. Sauf qu’à malin, malin et demi ! Lucien a pris soin de sélectionner une partie de ces hommes d’élites parmi les sympathisants de Ra8. On ne sait jamais, si le vent tournait, il aurait une porte de sortie honorable auprès de son ex patron. Ces hommes sont changés pour préparer une éventuelle manœuvre de redressement du pays par la force. Le DJ aura au moins appris cela : Il faut contrôler les hommes qui dirigent les troupes !
3e exemple : Le faux vrai clash entre Andry et Hery ! Ces 2 hommes se sont vraiment séparés, l’espace d’un moment. Le fameux meeting ou on a entendu IL N Y A QU UN SEUL PRESIDENT DANS CETTE SALLE, était le point de départ de la scission, surtout consommée entre les staffs des protagonistes. Tout l’entourage a poussé Hery a claquer une fois pour toute la porte. Pourtant, il n’en fera rien. Une réunion des couples Andry et Hery remettra tout le monde face à la réalité. Chacun a besoin de l’autre. L’un pour l’argent, l’autre pour perdurer à la tete de l’Etat. Et comme disait Coluche, pour l’entourage , « Vos gueules les mouettes ».

La réalité fait disparaître tous les mirages auxquels Hery tente de faire passer à son auditoire. Son interview dans Madagascar Magasine

M.M. : Vous vous êtes présenté comme un candidat d’ouverture, de rassemblement et surtout indépendant. Aujourd’hui, pour le second tour, le président de la Transition Andry Rajoelina a déclaré publiquement dans la presse qu’il vous apporte son soutien officiellement. Est-ce pour vous un atout supplémentaire ?
Hery Rajaonarimampianina. Par définition, un candidat de rassemblement accueille à bras ouvert tous les soutiens d’où qu’ils viennent. Je suis un candidat indépendant en étant proposé par deux candidats indépendants, en la personne de Dr Jules Etienne et Dr Kolo Roland, après la décision de la CES II. Je suis un candidat d’ouverture parce que notre philosophie malgache dit « taontrano tsy efan’irery ». Aussi, je ne veux et je ne peux me prévaloir d’être la seule personne qui puisse tirer le pays de cette crise profonde. J’ai la profonde conviction que tous les enfants de ce pays peuvent apporter leur contribution dans la relance économique, dans le développement social, dans la stabilité politique et la réconciliation nationale.

M.M. : Pensez-vous pouvoir réunir autour de vous tous les candidats originellement issus du camp de la Haute Autorité de la Transition (HAT), compte tenu des animosités et des divisions qui l’ont «miné», et ce indépendamment du fait que personne n’est maître des votes qu’il a obtenus au premier tour ?
Hery Rajaonarimampianina. La révolution orange de 2009 a été le fruit de la soif de la population malgache pour une véritable démocratie. Et cette démocratie s’est exprimée lors du vote du 25 Octobre 2013. Si l’on se réfère à l’histoire politique et l’histoire des élections à Madagascar depuis l’indépendance, les résultats du premier tour marquent la victoire du peuple malgache qui a tant lutté pour la démocratie. En effet, c’est la première élection présidentielle qui a vu la participation record de candidats de différents horizons, organisée par une structure indépendante et scrupuleusement financée et surveillée par la communauté internationale. Et je dirais même que, selon les résultats officiels proclamés par la CES, sur les dix premiers candidats à cette élection présidentielle, nombreux sont issus du vent du changement, et beaucoup ont émergé durant la transition. Cette démocratie fait partie de l’acquis de la transition, et je doute fort que la population veuille un retour en arrière.hery_rajaonarimampianina

M.M. : Quel projet de société comptez-vous proposer concrètement au peuple malgache ? Et quelles sont les principales mesures que vous allez mettre en chantier rapidement ?
Hery Rajaonarimampianina. Mon projet de société est un Madagascar apaisé et stable pour un développement inclusif. Madagascar subit depuis quatre décennies les soubresauts de quatre crises politiques. Cette élection va permettre de rompre avec le cercle vicieux de la crise cyclique et commencer à bâtir un Etat fort érigé par le peuple et qui travaillera pour le peuple. L’histoire nous a enseigné qu’aucun développement ne peut être envisagé dans une situation de crise et dans un environnement anxiogène. Ma priorité c’est de rétablir l’Etat de Droit, rendre effective la bonne gouvernance et instaurer la redevabilité des dirigeants. Pour ce faire, je prône l’indépendance de la justice et l’exemplarité des dirigeants. Je m’engage aussi devant le peuple pour un développement inclusif qui verra la participation de tous dans l’effort de construction et le partage équitable des fruits de la croissance. Ainsi, il nous faudra travailler de concert avec les partenaires techniques et financiers, que je remercie en passant pour leur disponibilité et leur engagement à nos côtés. Madagascar sera l’un des plus grands chantiers de l’Afrique. A part les grands travaux, notre croissance sera basée sur le tourisme et l’agriculture avec comme cheville ouvrière le secteur privé. Mais le pays a aussi besoin de stratégies innovantes, inspirées de celles qui ont marché dans les pays émergeants pour atteindre une croissance à deux chiffres et combattre la paupérisation chronique de la population. L’éducation sera au centre de notre projet de société car pour préparer le futur il nous faut éduquer nos enfants d’aujourd’hui. Enfin les investissements directs étrangers seront encouragés et l’Etat jouera le rôle de facilitateur et assurera la sécurité des biens et des personnes mais surtout celle des investissements.

Comment se laisser berner par ces paroles qui auraient du sens si elles ne venaient pas de cet homme la ? Peut on croire à la redevabilité des dirigeants quand on a laissé passer autant d’injustice, lui le 1er ? Comment penser enfin qu’il fera preuve d’autonomie ? alors que pendant 4 ans, il a obéit aux doigts et à l’œil a son maitre, surtout quand une occasion en or pour montrer sa force de caractère … est passée a la trappe…

Mon précédent Post, démontrait qu’il faut résonner avec une LOGIQUE CIRCONSTANCIELLE. C’est dans cette esprit qu’il est illusoire de penser que ces équipes qui partent au travail pour leurs poulains le feront en le défendant corps et âme, meme si les choses tournaient à leur désavantage. Il y a toujours une porte de sortie pour ceux qui s’investissent. C’est tout aussi improbable de penser que Andry laissera son principal rival revenir aux affaires sachant que sa principale motivation une fois dans le pays sera de le mettre au cachot. Coutumier du triple saut carpé, ANR sera en mesure de tenter une simple pirouette pour retomber sur ses pieds une fois de plus. Son principal souci n’étant pas local, mais plutôt international avec la CI.

ANR sait que Hery ne pourra rivaliser contre Robinson et le rouleau compresseur Ra8. Le vote sanction du 1er tour sera renforcé au 2e par la mobilisation du tous contre la HAT. Je vois mal comment Hery pourra mobiliser les cote pour contre balancer cet état de fait : Le sud, Kaleta et et la base de Camille ont deja dit qu’ils se rallierez à Robinson. Rolland sur la cote Est ne penchera pas pour Hery, qu’il soit Vaovao ou pas. Donc que reste il à notre cher DJ President de tansition ? Se résoudre à partir en cherchant la protection de la CI ? On a bien vu la fidélité de la CI sur la gestion des contentieux de certains dirigeants africains avec qui ils ont passé des deals… Ils ont tous finis à la CPI. Ou alors trouver un moyen de faire perdurer la transition en gagnant un peu de temps ?

A votre réflexion …

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

serial rss