Analyse d’un soir… #election #Madagascar

Bon qu’avons nous sur le présentoir ?

Il est bien maigre le panel qui nous est proposé.
Un président qui fait plus languir ceux de son camp, plutôt que le reste de la population, car au final, ça n’intéresse plus personne ! Quelle tristesse que de constater qu’un fois encore, le culte de la personnalité l’a encore remporté sur les idéaux. Un seul regret c’est le retard que prend le démarrage de la vrai pré campagne électorale ; les animations drainent toujours les foules, ravi le public… mais n’en pense pas moins ! Au final, on se demande lequel prend vraiment l’autre pour un imbécile. Le conférencier du jour ou le public qui a bien profité d’une si rare animation culturelle.urne21
De l’autre coté, les candidats plus ou moins déclarés qui se font éclipser par les querelles sur les manœuvres ou manipulations des calendriers électoraux entre la communauté internationale et “le seul et l’unique”.

N’est il pas temps d’appeler ceux qui ont une vrai place pour faire changer les choses ? Je sais qu’ils sont la, quelque part à attendre que leur tour vienne. Mais a trop calculer on va finir par se lasser. A force d’attendre le meilleur moment pour apparaître et rafler la mise, on finira par leur poser la question ; mais jusqu’ici, ou étais tu ? Pourquoi n’as tu pas pris tes responsabilités, si telle était ton ambition ou ton destin ? N’oubliez pas que le temps ne joue pas en votre faveur. Il sera bien difficile de trouver des excuses solides pour parler ouvertement, a nue, de ses réelles motivations de sauver la nation. Trop de calcul tuera l’image !

Les temps d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec ce qui se pratiquait par le passé. C’est vrai qu’il y aura toujours des calculs et trahisons. Mais ce sera beaucoup moins simple de berner la grande majorité des électeurs comme autrefois. L’accès à l’information est tellement diffusée maintenant que la fausse image sera rapidement relayée  la vrai image “numérique” auprès des faiseurs d’opinions locaux. On entend encore des politiques qui pensent encore avoir la main sur tel région par le simple fait d’avoir quelques notables ou média an poche. Or ils se trompent complètement, car aujourd’hui monsieur lambda a son telephone et a son propre libre arbitre pour se faire sa propre opinion. Tout est vérifiable pour qui veut ouvrir les yeux.

Si rien ne se passe de concret, finalement il faudra se rabattre sur la solution la moins pire … Quelle est la votre ? Je vous dirai la mienne plus tard

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

serial rss