La CHINAFRICA

Un économiste a dit récemment que la chine a vendu au monde entier pendant les 20 dernières années et que leur économie s’est transformée au point que maintenant, elle commencera a acheter pour les 20 prochaines. Effectivement, les couts du travail commence a se faire ressentir et de nombreuses entreprises ne sont finalement plus tellement motivées de poursuivre leurs développement. Cela se traduit par de nouvelles délocalisations vers des zones plus pauvres de la chine, mais surtout vers les pays émergents asiatiques, comme la Corée, le Vietnam, la Thaïlande … Ces pays observent déjà de très forts taux de croissance, mais ont surtout les meilleurs perspectives d’avenir en terme de développement de la zone.

Mais la Chine est bien plus maline que tout le monde. Ils ont anticipé à l’échelle de plusieurs générations et favorisent une grâce à une politique d’expatriation, les investissements et déplacements en masse vers de nouvelles contrées. Depuis quelques années, on constate en Afrique une forte présence des chinois, et Madagascar n’échappe pas à cette règle, mais à bien moindre échelle.

Il y a depuis le printemps Arabe, un intérêt tout particulier de la communauté international à se mêler des aux affaires africaines, alors que traditionnellement l’UA se charge de ça sans vraiment que personne d’autre s’y intéresse, ni pour les droits de l’homme, ni pour des raisons humanitaires, ni pour du développement. Tout cela n’était sans compter que la Crise Mondiale ayant rendu malade les vielles économies occidentales. Si la croissance n’existe plus dans leur pays alors il faut rechercher ailleurs cette richesse… ne jamais laisser tous ses œufs dans le meme panier !

Si dans les années précédentes, on pouvait considérer l’influence de la France sur l’Afrique, au travers ses réseaux, fruits d’une très longue histoire et vie commune ; des colonies jusqu’à la FranceAfrique. N’en déplaise au Président Francois Hollande, la France ne peut effacer son histoire, ni les pays concernés du reste. C’est vrai ; il y a la France et il y a l’Afrique. Mais la FranceAfrique est et restera dans les relations diplomatiques. intimement liées par la dureté de certains événements cruels, comme la générosité de ses contributions. Mais d’autres pays ne l’entendent plus de cette oreille et n’hésitent plus a marcher sur des plates bandes du voisin. Les USA plutôt distants dans le règlement des conflits africains se sont mêlés récemment d’affaires qui en général ne les concernaient pas. En général, plus focalisés sur la régulation des flux de pétrole, ils ne s’étaient jamais trop investi ouvertement dans une présence visible pour régler des confits africains. Ils laissaient le soin à des manœuvres plus sous marin de leurs services secrets en préparation à l’arrivée de leur force de frappe économique, les entreprises !Mali

Maintenant, la menace est bien plus visible. La Chine, qui aura le statut sous peu de 1ere économie mondiale, se positionne de manière effrontée sur le seul continent capable dans les prochaines décennies d’avoir un taux de croissance a 2 chiffres. La lenteur et le mode opératoire français n’est pas de leur gout , d’ou l’implication ostentatoire dans les milieux diplomatiques mais aussi dans le positionnement de force de frappe militaire.
Le président Hollande n’a pas trainé dans sa prise de position sur le Mali. Curieusement, il utilise les meme arguments qui ont justifié le départ des troupes française d’Afghanistan, que pour justifier leur implication dans le conflit Malien.

Quels sont les enjeux ?
Réponse dans le document ci apres :

China In Africa

Share

Think Tanks

Think Tank !? Pourquoi pas a Madagascar ?

Capture d’écran 2013-01-23 à 16.39.48Voici un  rapport qui pour moi devrait être un support de poids dans l’évolution politique, économique, sociale de ce pays.
S’appuyer sur les analyses d’un groupe sur n’importe quel sujet devrait permettre l’amélioration de la percussion, un outils de prise de décisions, un encouragement au dialogue.
Or il se trouve que le gap est tellement important entre la connaissance et ceux qui pourrait apporter des lumières et les faiseurs de loi ou de politique, qu’il en ressort avant tout une incompréhension générale (des un envers les autres) mais aussi un climat peu favorable a l’évolution d’un situation critique.

What is a Think Tank?

Think tanks are public-policy research analysis and engagement organizations that generate policy- oriented research, analysis, and advice on domestic and international issues, which enable policymakers and the public to make informed decisions about public policy issues. Think tanks may be affiliated or independent institutions and are structured as permanent bodies, not ad hoc commissions. These institutions often act as a bridge between the academic and policymaking communities and between states and civil society, serving in the public interest as independent voices that translate applied and basic research into a language and form that is understandable, reliable, and accessible for policymakers and the public.

Les Think Tanks sont l’analyse de la recherche publique et la politique et l’engagement des organisations qui génèrent les recherches de  politiques orientées, d’analyse et de conseils sur les questions nationales et internationales, qui permettent décideurs et le public de prendre des décisions éclairées sur des questions de politique publique. Les Think tanks peuvent être des institutions affiliées ou indépendantes et sont structurés comme des organes permanents et non, commissions ad hoc. Ces institutions agissent souvent comme un pont entre les milieux universitaires et politiques et entre les États et la société civile, au service de l’intérêt public comme des voix indépendantes qui  traduisent les recherches appliquées et fondamentales dans un langage et une forme compréhensible, fiable et accessible pour les décideurs et le public.

GLOBAL TRENDS AND TRANSITIONS

“The potential of think tanks to support and sustain democratic governments and civil society is far from exhausted. Today policymakers and civil society throughout the developed and the developing world face the common problem of bringing expert knowledge to bear on government decision-making. The challenge is to harness the vast reservoir of knowledge, information and associational energy that exists in public policy research organizations in every region of the world for public good.”

– James McGann, Think Tanks and Civil Society Program University of Pennsylvania, 2012.

D’aucun diront que c’est en fait le mode opératoire de la Franc Maçonnerie qui utilise des réflexions de groupe afin de faire avancer des grands chantiers gouvernementaux, qu’ils soient sociétaux, social ou meme politique. Il s’agit ici d’un débordement de la compréhension par certains membres, des but ultimes de ces milieux associatifs qui confondent les intérêts personnels et l’utilisation de réseaux d’influence, à l’intérêt général pour le bien être publique. Il serait bon que certaines personnalités “pensantes” puissent agir réellement et concourir à l’établissement d’un environnement propre a développer les Think Tank ou a recadrer les excès de la société civile dont les buts ne sont pas toujours très clairs.

Les Think tanks jouent un rôle plus actif dans la politique intérieure et étrangère sont maintenant présents dans 182 pays dans les deux dernières décennies. Alors que les think tanks continuent d’être concentrées aux États-Unis et en Europe occidentale (soixante pour cent de tous les think tanks sont situés dans ces deux régions), plusieurs facteurs sont le moteur de la croissance des think tanks dans d’autres régions du monde. On peut relever les principaux sujet qui ont marqué l’attention en 2012. La Mondialisation, Démocratisation et décentralisation du pouvoir, Demandes des institutions pour des informations et analyses indépendantes, l’accroissement de la complexité des sujets politiques, Revolution des nouvelles technologies, le processus décisionnel gouvernemental, Hacktivist, Anarchiste et mouvement populistes, l’ajustement structurel mondial, Crise économique et paralysie politique, L’état contre les réseaux sociaux et individus. Mais on a pu aussi noter de nouveaux sujets des pays émergents tels que ; Changement radicaux dans les modes de financements, Accroissement des institutions spécialisées, Accroissement de la compétition entre les institutions, influence et indépendance, les résultats contre les impacts, Impact d’internet des cloud et des réseaux sociaux, Actions contre Idées, L’accent sur les relations extérieurs et les stratégies marketing, devenir mondialement présent, Les tensions du managing et du leadership,

Le défi constant pour les think tanks est de produire en temps opportun et accessible des recherches orientées vers qui engage effectivement les responsables politiques, la presse et le public sur les enjeux cruciaux d’un pays.  Les organisations qui sont en mesure de combiner «profondeur intellectuelle, l’influence politique, et  flair pour la publicité,  environnement confortable et un peu d’excentricité. Les nouvelles technologies sont créés chaque jour,  à un rythme accéléré qui poussent des groupes de réflexion pour trouver des moyens nouveaux et plus rapides à collecter, trier et analyser les données et communiquer leurs conclusions à un public cible très segmentée en utilisant de nombreux outils de communication.

Il exister déjà des groupes de réflexions Think tank a Madagascar, pourtant leurs analyses finissent souvent dans le fond d’un tiroir et ne parviennent jamais aux vrais décideurs. C’est pourtant un outils,d’aide au développement car il a vocation d’etre participatif et ainsi apporte l’inclusivité qui nous manque tant.

Documentations ;

THINK TANKS AND CIVIL SOCIETIES PROGRAM © 2013, University of Pennsylvania, International Relations Program

2012 GLOBAL GO TO THINK TANKS REPORT AND POLICY ADVICE

Share

Quid maintenant ?

Réflexion quid maintenant

Ce monde finalement fait la part belle aux menteurs, aux corrupteurs, bref a tous ceux qui ne se sentent pas concernes par les reglementations ou lois.

Tu peux faire les pires con… Betises du monde, tu pourras toujours trouver une porte de sortie pour ne pas avoir a rendre des comptes. La culture de l impunite est devenu si rependu, que ca en est presque devenu institutionnel. A quand une rectification de la constitution pour l integrer, cette fois de maniere legale.

Dans ce tableau constitue d un panier rempli de beaux crabes frais de saisons, un homme fait un peu tache : un homme qui n avait rien demande a personne et pris un fonction impossible a gerer, un homme qui a toujours annonce ce qu il allait faire et fait ce qu il a dit (bon, c est vrai, il n a pas dit grand chose), un homme qui contre vent et marree est reste dans sa ligne de conduite quelque soit les obstacles. JOBVous l aurez compris, c est JEAN OMER BERIZIKY, le Premier Ministre.

Cette fonction que l on pouvait croire transparente tant l exécutif est tenu par la Presidence revient finalement au centre du dispositif. Au final, la communaute internationale a eu raison de tous les stratagemes mis en oeuvre pour contourner toutes les dispositions acceptees et signees par tous les intervenants : La Feuille de Route FDR. Ce poste de premier ministre revient au centre du debat, car finalement cet homme transparent semble etre le seul de ce panier a qui donner sa confiance.

Comment un Jean Omer Beriziky a pu tenir aussi longtemps sans se faire accaparer par les tenants du pouvoir ou plutot les tenants des finances, ligoter par des affaires louches et surtout preter allegeance a ceux qui dirigent ce pays sans partage. Cela reste un vrai mystere pour moi. Avons nous un homme de principe ? Un homme qui ne calcule pas en interets personnels ? Repondre par l affirmative est tellement difficile, tant les exemples sont nombreux ou meme ses meilleurs amis se transforment en de parfaits inconnus des lors qu ils detiennent un once de pouvoir et un peu d argent.

Alors il faut s interroger sur notre avenir tres court terme : les manoeuvres d alliance et programmes electoraux vont s enchainer a un rythme de plus en plus dense. Ces discours de propagande seront comme tous les precedents : des copier-coller de mensonge en tout genre, diffamation et autres coup bas.
Ne vous laissez plus impressionner par ces distributions de tee shirt, ballon et eventuellement billets de banque : prenez tout ce qu on vous donne mais gardez votre liberte de penser.
N accordez votre confiance qu a ceux qui ont demontre une conduite (presque) irreprochable, a ceux qui auront pu elever le debat sur la conduite du pays. A ceux qui considereront que le social doit etre au centre d une reconstruction ou le travail doit être valorise !

Je commence a reprendre confiance Mr Beriziky ! Prenez vos responsabilites pour conduire cette transition a son terme, ne gardez en Focus que la tenue de ces elections. Laissez s il le faut les affaires dite courantes inaugurations des zavabity a une equipe en perdition. Votre succes et le notre sera la tenue de vrai election, credibles et reconnue par tous. Le Nouveau President quel qu il soit sera issu d une reelle consultation du peuple et pourra reconstruire.
L histoire n oublie jamais ceux qui ont oeuvre dans la droiture pour le bien de tous; c est cela la vrai richesse

J ai dit
Ozo

Share

Enfin une sage décision

Enfin une sage décision

Il était temps. Notre président de la transition a t il muri, pour prendre sa décision contre andrytous les conseils de ses proches qui le poussait à aller à la course à la magistrature suprême. A l’exception de son épouse Mialy et du prétendant à la succession le VPDAT Hajo, personne n’osait imaginer qu’il ne se présente pas. Cette réflexion court terme n’est justifiée que pour une question de survie. Il est évident que les excès observés dans l’exercice du pouvoir dans cette transition risque de ne pas passer sous silence dans le prochain mandat.

L’analyse de cet acte démontre quand meme une allégeance avouée à la communauté Internationale et sa feuille de route.

La Communauté internationale a tenu une position ferme depuis le début et finalement la pression appliquée a eu raison de l’entêtement d’un seul homme fasse au reste du monde. Il faut noter que finalement les seules réunions avec la CI qui ont abouties sont celles qui n’étaient pas préparées. Tout ce qui était grand sommet n’a été que  séjours-tourismes au frais de la princesse. On peut comprendre finalement sa décision fasse a une telle pression, mais 2 interrogations demeurent ;

Quelles sont les garanties qu’il a obtenu lors du dernier meeting de la SADC ?
Que va t il se passer maintenant ?

On ne peut répondre que par des suppositions à ces questions. Ainsi, il aurait obtenu une garantie de soutien que rien ne lui arriverait si son candidat n’était pas élu. Amnesty, coup d’éponge sur cette période, comme sur les précédentes… Evidemment aucun gel des ses avoirs, ainsi que ceux de ses proches ?? Le soutien financier pour la tenue d’élection dans les meilleurs conditions, ses conditions ?? La garantie du non retour de l’ancien président est certainement celle qui a le plus de poids.

La situation est plutôt intéressante. On pourra voir qui sont ses réels amis, prêt a le soutenir dans le meilleurs et surtout maintenant pour le pire. Nous pouvons parier que les soldes des vestes TGV battront leur plein à Antananarivo et ailleurs dans les prochaines semaines. Ces relations d’amitiés dictées par le statut alimentaire risquent de tomber très rapidement. Mais d’un autre coté, ceux qui sont détenteurs des vrais moyens financiers issus de cette période risquent de faire défection à leur suzerain pour apporter leur soutien a d’autres prétendants au pouvoir.

La tenue des affaires jusqu’à la date du scrutin ; Il sera a la barre. De façon unilatérale, plus question de bicéphalisme. Cependant, il ne pourra supprime comme il le souhaitait le PM Beriziky au profit d’un PM Militaire. Son allégeance à la feuille de route ne permet plus ce genre de manœuvre. Et encore. Ce n’est pas la première fois qu’il revient sur des déclarations ou des actes signés. Le risque maintenant est que la tenue des élections soient suspendus à des moyens financiers venant du gouvernement. La seule garantie vient encore une fois de la part de la CI qui devra mettre et vite les moyens de sa politique. Il nous faut une vrai transparence afin de pouvoir tenir un vrai scrutin qui ne sera pas disputé par les forces en présence.

Maintenant, il sera très amusant de voir sortir les loups des bois, mais surtout de voir les alliances avec les acteurs politiques et économiques du pays…

Share