La contribution Sociale

Très étonnant que personne n’ai encore inventé une chanson sur le NI NI.
Ce nom revient tellement souvent dans la presse et les forums, qu’un artiste inspiré pourrait en faire un best seller.
Avec un peu de chance un politicien reprendrait surement ça a son compte et si le sujet n’est pas trop contre le régime, il aurait surement le droit de se produire au coliseum. Cela vendrait surement mieux que la fin du monde Maya qui n’est pas si gros canular que cela. Les Mayas avaient vu ça juste finalement à une nuance pres ; la fin du monde c’est presque tous les jours pour certains.
Soyons positifs cette fois ; pourrions nous demander à un artiste (comme gothlieb ou Rossy) de nous pondre quelque chose d’assez drole qui pourrait être repris en musique pour égailler les fetes. Vu que le succès populaire est garanti, il pourrait reverser un partie de ses droits pour un arbre de noel géant pour les plus démunis. Les gens rechignent à donner spontanément alors qu en masquant la chose par une œuvre de bienfaisance, en faisant connaître son geste, les donateurs s’appliquent a faire mieux que le voisins.
fortdauphin2
Cela ramene la réflexion sur ce qu’il faudrait pour sauver ce beau pays; Il y a plusieurs étages à la contribution sociale. Pour illustrer mon raisonnement prenons l’exemple d’un village de pecheurs du sud ouest ;
L’aide humanitaire ; c’est une action indispensable car elle ramène un soupçon d’humanité dans ce monde cruel qui ne choquent plus nos yeux. Il permet aussi d’agir comme un pansement sur les zones à vif mais cela permet juste d’avoir la chance d’avoir mal demain… Cet éphémère action est pourtant un commencement, le PAM, la Banque mondial, meme les US qui ont coupé les énormes contributions, n’ont pas cessé sur le secteur humanitaire.
Les dons de matériel ;  la dotation de filets et de petits bateaux de peche. Cette action louable permet d’améliorer le rendement quotidien du pecheur qui peut rapporter a sa famille plus que ce qu’il a l’habitude. Par rapport a l’aide humanitaire, l’individu reste acteur de sa survie. Mais la encore, le retour à la réalité de la vie revient vite quand le matériel est cassé
L apprentissage ; Donner le moyen de confectionner soit meme des filets avec les accessoires de base, la technique pour construire les coques de peche qui tiennent mieux la mer et qu’ils peuvent réparer eux meme, est l’étape suivante qui permet au pecheur de prendre conscience qu il a la faculté d’agir lui meme sur son quotidien et faire face aux aléas.fortdauphinsud
Mentalité : ça c’est quelque chose qui ne se donne pas, mais qui pourtant peut s’acquérir. Prendre conscience qu’on a besoin de personne pour s’en sortir. Prendre conscience qu’avec son voisin, on peut réaliser ensemble des actions profitables aux 2 en mettant en commun son domaine de compétence. Prendre conscience que partager peut être le premier geste de compréhension de l’autre.

Dans les 4 étages ci dessus, les 3 premiers sont accessibles des aujourd’hui. Il y a de nombreuses Organisations prêtes a mettre sur la table des millions de $.  L’acces a la connaissance doit être un droit et un devoir. Nos dirigeants devraient casser cette illusion que détenir une connaissance est un moyen de garder le pouvoir sur l’autre. L’exemple doit toujours vernir d’en haut, Le bon exemple évidemment !

Share

L’espoir fait vivre

Ayons l’espoir d’un avenir plus radieux pour une frange pauvre de notre population.
Nos hommes politiques qui se chamaillent pour une histoire de qui a raison et qui n’a pas raison, pour savoir qui doit diriger le pays dans une transition ou pour un mandat légal… Pourtant, il y a tant de personnes qui œuvrent sans que personne ne parle pour sauver ce qui peut encore l’etre, permettre aux plus démunis de survivre. Il y aurait peut être plus a faire qu’un stade ou un coliseum pour structurer un programme social permettant aux plus pauvres d améliorer le quotidien. Pourtant l’impact électoral est tout aussi fort, sinon plus, qu’une tribune pour jeter de la poudre aux yeux des middle class. bidonville
Celui qui viendra avec un programme batit autour du  social est à mon avis un bon candidat aux futures échéances. Messieurs les politiques arrêtez ces gestes de compassion en donnant quelques ballons de foot à une troupe de jeunes désoeuvrés. Il y a des sociétés et des œuvres caritatives pour cela. On attend de vous des vrais mesures d’avenir qui associeront le redressement économique et le partage de richesse pour permettre de tirer vers le haut ces classes démunies (qui servent souvent d’instruments pour des soulèvements).

No one has ever become poor from giving
No one has ever become poor from giving

Prenez l’exemple sur ceux qui oeuvrent au quotidien pour une simple survie, ceux qui donnent sans jamais attendre un retour.
Cela se passe dans la famille, dans le quartier pourquoi ne serait il ainsi au niveau de l’état. Laissez les citations et messages de paix à @pontifex, on attend de vous de l’action.

Share

INAPTOCRATIE

INAPTOCRATIE : un système de gouvernement où les moins capables de gouverner sont élus par les moins capables de produire et où les autres membres de la société les moins aptes à subvenir à eux-mêmes ou à réussir, sont récompensés par des biens et des services qui ont été payés par la confiscation de la richesse et du travail d’un nombre de producteurs en diminution continuelle.

Clind’oeil de Jean d’Ormesson

Share

La culture de la crise

En tombant sur un ouvrage intitulé ” La crise de la culture”, j’ai été interpellé par ce titre.
En fait, meme s’il fait référence à un écrit précédent de ce site, je le trouve pas approprié à la réalité du contexte malgache.

 

J’aurai eu tendance à inverser ce titre ; ” La culture de la Crise”

L’histoire joue malheureusement le rôle de témoin dans cette profonde vérité. Ces crises qui se sont succédées depuis une 40e d’années ont cette fâcheuse tendance à se produire plus rapidement et plus violemment. Pourtant, à toute les fois, il est dénoncé des actes anti sociaux, discriminatoires, injustes, sanguinaire, des actes que l’ont doit changer pour ne plus les reproduire. Mais rien n’y fait, a chaque fois, ces gestes qui étaient dénoncés sont exécutés avec la meme facilité par ces sauveurs qui devaient réformer le système. Cette agilité a retourner son point de vue ou sa veste est très déconcertant, dans la mesure on ne peut pas comprendre ce peu de constance, fierté, loyauté.
Aujourd’hui, faire de la politique  signifie pouvoir, argent, traitrise. Il n’y a pas de règle déontologique qui soit respectée, et chacun selon le sens du vent peut affiner sa stratégie à son avantage, meme si cela doit passer par une égratignure des idéaux ou actions défendus avec véhémence.

Si nous pouvons comprendre que ces crises a répétition se succède sur le simple ; Bon ça suffit, maintenant c’est mon tour ! Comment peut on comprendre que celui qui avait passé son tour revienne de nouveau, avec une veste arc en ciel et des idéaux interchangeables du plus habile des caméléons. La, je sèche. Faut qu’on m’explique. Je pourrai citer tellement d’exemple avec Espèce, Genre, Variété qu’ils complètent sans rougir la très belle collection de caméléon endémique malagasy.
Plus sérieusement, en dehors d’un sens moral peu aiguisé et le manque de respect de soi meme, je ne vois pas le mobile.

Une fois le pouvoir acquis, 2 camps s’affrontent. Le premier, les proches qui en bénéficient et le deuxième, les victimes qui cherchent à faire tomber le premier. Le plus curieux de l’histoire, c’est que les équipes qui s’affrontent sont composées des meme personnes qui au gré des alliances sont amis aujourd’hui et ennemis demain. Peut être pourrait on commencer à donner une régle du jeux (si cela en est un) à cette partie pour le pouvoir. Cela permettrait au moins les meme joueur d’une équipe d un coté. Cela permettrait enfin de donner un début et une fin a une partie. On pourrait meme, si le concept pouvait être accepté, nommer des arbitres …

Le drame de cette situation est la prise en otage d’une population qui n’est plus concernée par ces crises.
Sans prise de conscience par tous ces intervenants du pouvoir, ce peuple malgache continuera de s ‘enfoncer dans la misère, l’insécurité sera grandissante du fait de la précarité. Ce jeux du pouvoir fait chaque jour des victimes innocentes !
Il nous faut maintenant du changement; quelque un doit penser au peuple ! Cela ne sert a rien de donner des ballons de football ou 100 sacs de riz. Il faut des réformes sociales, dans lesquelles le peuple n’est plus un objet ou un levier, mais bien une finalité !

J’ai dit
Ozo

Share

SOS villages d’enfants Madagascar

Voila un tres bel exemple de réalisation concrete. cela fait appel à une solidarité internationale mais aussi nationale. Notre avenir est basé sur les enfants et l’education est un indispensable devoir que nous leur devons. Malheureusement, cette action n’est qu’une goutte d’eau dans cet océan de misère. Mais au moins cet effort est fait et doit servir d’exemple tout comme le fait père Pedro et quelques autres.

Il est important d’encourager aussi localement ces actions ; je vous invite à participer a votre tour en un clic à ;

http://www.vesosmad.org/faire-don.html

Les fondations de notre avenir sont entre leurs mains. C’est a nous d’en prendre soin !

Share

Tout serait si simple

Tout serait si simple…

On parle de tensions géopolitiques dans les pays maghrébins. La Tunisie, la Libye et l’Egypte ont du mal a cicatriser les maux de leur derniers printemps. Maintenant, c’est la Syrie qui n’en finit plus, sans parler d’Israel qui se permet de gifler 138 pays membres de l’ONU pour leur résolution en faveur de la Palestine.
Et si l’Iran mettait son grain de sel dans l’affaire et décidait d’envenimer plus que sérieusement les conflits au delà de ses frontières. Que fera le monde qui pour l’instant regarde sans broncher les frères ennemis s’étriper. A vrai dire, tant que c’est loin de chez eux… Pas de soucis, vu que ça focalise l’attention et permet de masquer bien d’autres problèmes internes aux yeux de l’opinion.
Si d’aventure le pas été franchi, et que l’Iran embrase la région quelles seraient les conséquences a l’échelle des grandes puissances ? Vous me direz la puissance de feu est tellement inégale, le problème serait vite réglé. Et bien non ! La tension géopolitique n’est pas la ; elle est économique !
Tout pourrait être si simple … Si les US et l’Europe ne décide d’assécher financièrement ces pays sous tension. Une solution mainte fois éprouvée, est a leur disposition ;  Le PETROLE. Il suffirait de baisser le pétrole de quelque dizaine de dollars pour rendre la trésorerie de ces économies déjà à l’agonie à Totale Néant. Le bloc soviétique en a fait déjà l’amer expérience en son temps, mettant fin a la guerre froid. Mais cette fois le choc ne peut être aussi violent, car l’économie américaine dont la relance économique a été beaucoup basé sur le soutien à son industrie (notamment pétrolière), ne peut supporter rupture aussi violente.
Le deuxième aspect et non des moindres est le risque de renforcement des capacités de production de la Chine qui retrouverait sur un tremplin pour cette fois mettre a genou toute la planète d’un point de vue commercial. La Chine n’étant que le leader du continent asiatique…
Alors entre la peste ou le choléra que faut il choisir ? Vous avez la solution sous vos yeux… NE RIEN FAIRE

Ozo

Share